Accueil / Publications / Marie Rollet, mère de la Nouvelle-France

Biographie

Marie Rollet,
mère de la Nouvelle-France

Mentions spéciales
- Finaliste Prix littéraire Hackmatack – Le choix des jeunes 2013
- The Year’s Best List 2011 List – Resource Links

La vie de Marie Rollet prit son envol par un doux matin ensoleillé du printemps alors qu’elle se rendait chez l’apothicaire. Derrière le comptoir, le destin avait le visage de Louis Hébert. Entre les deux jeunes gens commença alors une tendre histoire d’amour qui les mena jusqu’en Nouvelle-France où ils vécurent une vie exemplaire. Parce qu’elle a été la première mère de famille à s’établir au pays avec ses enfants, parce qu’elle n’a jamais perdu courage malgré les nombreuses épreuves qui ont parsemé sa vie, Marie Rollet mérite de porter le titre de « Mère de la Nouvelle-France »

Critiques

« Marie Rollet : Mère de la Nouvelle-France est sans contredit un livre à lire pour tous les jeunes de 8 à 12 ans. Un livre qui devrait faire partie des lectures scolaires au primaire. »
- Pause lecture

« Ce court roman broché, écrit en langage courant, a pour intérêt d’évoquer, en neuf chapitres, la vie de ces premiers colons qui s’installèrent au Canada. Le récit de cette aventure, aussi détaillé que captivant, est inspiré de documents historiques soigneusement examinés et exploités par l’auteur. Il nous dévoile une femme courageuse, à la grande détermination et, de ce fait, infiniment attachante. [...] Un bel hommage ! »
- Choisir un livre (France)

« En à peine 46 pages, le parcours de Marie est évoqué avec justesse et précision, de son mariage à Paris avec Louis Hébert à sa mort, près de cinquante ans plus tard, à Québec, où sa descendance assurera la continuité de ce Nouveau Monde et la pérennité des Canadiens français. [...] On ne peut que saluer une telle collection, qui invite les jeunes à se pencher sur une page d’histoire par le biais des plus humbles qui l’ont construite. »
- Québec français

Commentaires de l'auteure

Lorsque j’ai entendu dire que les Éditions de l’Isatis souhaitaient lancer une nouvelle collection présentant de courtes biographies de personnages historiques québécois, j’ai tout de suite pensé à Marie Rollet.

Au début des années 90, je possédais une petite entreprise de généalogie. Au cours de mes recherches, je remarquais souvent la présence de cette femme, ainsi que celle de son époux Louis Hébert, dans l’ascendance de la grande majorité de mes clients. Et depuis ce temps, elle m’a toujours fascinée, au point de vouloir imaginer son histoire, de l’écrire, de la partager...

Curiosité

Les familles portant aujourd’hui le nom Hébert ne descendent pas du couple formé par Marie Rollet et Louis Hébert, puisque leur lignée directe s’éteint en 1661 avec la mort de leur petit-fils Joseph, tué en captivité par les Iroquois et qui n’eut aucun enfant.

Les familles Hébert d’aujourd’hui sont donc issues de la lignée d’autres ancêtres Hébert. Avant 1730, on compte au moins sept colons portant ce patronyme qui s’établirent en Nouvelle-France, se marièrent et fondèrent famille.

Cependant, il ne faudrait pas négliger la lignée maternelle transmise par Guillemette Hébert, la seconde fille des Rollet-Hébert, qui a eu dix enfants. Le Programme de recherche en démographie historique (PRDH) de l’Université de Montréal estime qu’en 1800, le couple Rollet-Hébert comptait 4 592 descendants mariés qui leur étaient affiliés. Si l’on tient compte du principe du grain de riz (qui, si on le double, se multiplie de manière exponentielle), l’on peut s’imaginer que plus de deux siècles plus tard, ce nombre a considérablement augmenté. Il frôle peut-être les deux millions de Québécois qui leur seraient affiliés.

Marie Rollet, cette première femme à s’établir en Nouvelle-France, est donc la lointaine aïeule d’un très grand nombre de Québécois !


Actualités

Tiens-toi au courant et lis les actualités. Tu peux aussi consulter Twitter ou Facebook!

Voir les actualités

Twitter

Facebook

Publications

Consulte la section Publications pour avoir une foule de renseignements sur les livres de Sonia K. Laflamme.

Voir toutes les publications

Liste des publications