Accueil / Publications / Erreur

policier

La Main de fer

Peu de temps après avoir soumis son prototype révolutionnaire à un concours scientifique, Kristofer Gunnarsen meurt dans l’explosion de sa voiture. Les premiers indices recueillis tendent à désigner comme suspect un camarade de classe avec qui l’adolescent s’était querellé et qui a mystérieusement disparu la nuit du crime. De son côté, Sophia Brunelle, la petite amie du jeune prodige, met la main sur une clé USB contenant les notes de Kristofer. La jeune fille fait alors d’étonnantes découvertes... L’inspecteur Sarto Duquette reprend le collier dans une nouvelle enquête ou vengeance, trahison, économie et éthique se disputent le premier rôle.

Critiques

« Un polar mené de main de maître [...]. De multiples pistes d'investigations habilement exploitées viennent nourrir l'intrigue touffue, portée par une narration extrêmement alerte qui donne à suivre en alternance de multiples protagonistes dont les portraits s'étoffent par petites touches d'une grande efficacité en éclairant leurs failles, leurs désirs secrets, leurs blessures et leurs drames familiaux. Une critique sociale qui inquiète par son réalisme ajoute à la richesse de l'ensemble en stimulant la réflexion sur la vengeance, l'homosexualité (notamment dans une famille très croyante), la jalousie, les désirs incestueux [...], les secrets que l'on est prêt à tout pour protéger et, surtout, les avantages et inconvénients de l'obsolescence programmée (ou désuétude planifiée) sur laquelle repose la société de consommation capitaliste contemporaine. Un roman captivant. »
- Services documentaires multimédia

« Un bon roman policier pour ado que cette Main de fer ? Mieux que ça : un excellent polar pour tous, sur fond de complot industriel et de relations sentimentales troubles. [...] Sarto Duquette, que sa fille surnomme « inspecteur antigadget » pour se moquer de sa technophobie, mène avec tact cette passionnante enquête aux ramifications multiples. Criminologue de formation, Sonia K. Laflamme, elle, très habile, parvient à nouer et à dénouer les fils de cette affaire complexe, en captivant le lecteur sans l’égarer. »
- Louis Cornellier, Le Devoir, 18 juillet 2015.

Commentaires de l'auteure

Après Intra-muros et Amnesia, je propose une nouvelle intrigue policière qui soulève des questions sur notre société et notre façon de consommer. Il s’agit de la troisième enquête criminelle de l’inspecteur Sarto Duquette. Technophobe par excellence, il se sent de plus en plus dépassé par les sciences et la technologie qui viennent pimenter son enquête.

Le propos central de La Main de fer tourne autour de la notion d’obsolescence programmée. Il s’agit du principe selon lequel on détermine volontairement et à l’avance la durée de vie d’un produit. Les fabricants entretiennent artificiellement les besoins des consommateurs en concevant des articles fragiles, éphémères et jetables, soi-disant dans le but d’assurer la croissance économique. Or, cette façon d’envisager la productivité mondiale crée des tonnes de déchets à l’échelle de la planète. Est-ce vraiment la seule et unique solution pour faire tourner l’économie ?


Contact

Pour contacter Sonia K. Laflamme, consulte la section Contact

Consulter la section contact

Liens

Des fois, ta vie va mal, très mal.
Des fois, tu vois ta vie en gris, peut-être même en noir.
Des fois, tu te sens seul(e) et désespéré(e).
Des fois, tu penses que tu es un extraterrestre.
Des fois, tu as le goût de tout abandonner.

Voir les liens

Liste des publications